antigone200


 "Quand tu criais non, comme une cinglée,
ça ne me dérangeait pas [...]
Moi aussi j'aurais voulu crier non, mais quand on est soldat, il faut se taire.
Alors on boit"
extrait du texte

LE CRI D'ANTIGONE

Géraldine Bénichou
d'après le roman d'Henry Bauchau


Antigone est celle qui sait qu’à chaque épreuve, à chaque combat, il faut qu’elle trouve en elle la ressource d’affirmer sa dignité. Elle est celle qui sait dire non. Non à la souffrance et à la misère des gens. Non à la guerre et au pouvoir. Elle sait que pour dire totalement oui à la vie il faut parfois être capable de dire non à l’évènement et à la collectivité. Telle est, sans doute, la signification de ce cri qui lui échappe lorsqu’elle est confrontée à la brutalité des hommes et du monde.

C'est le non de toutes les femmes que je prononce, que je hurle, que je vomis [...] Ce non vient de bien plus loin que moi, c'est la plainte ou l'appel qui vient des ténèbres et des plus audacieuses lumières de l'histoire des femmes.
extrait du texte de la pièce

 

Géraldine Bénichou et sa compagnie (Le Théâtre du grabuge) propose 
un théâtre épique et intime qui raconte avec simplicité l'histoire d'Antigone dans un dialogue entre le récit de Magali Bonat 
et les chants de Salah Gaoua. Ce chanteur nourri au musique du monde donne un concert le 16 octobre à 21h45 (5 euros).

Pour en savoir plus sur le Théâtre du grabuge : cliquez ici.


 d'après Antigone de Henry Bauchau

mise en scène Géraldine Bénichou

scénographie Anouk Dell’Aiera

avec Magali Bonat (jeu)

et Salah Gaoua (chant)

son Yannick Vérot

lumières et régie générale Thomas Chazalon

vidéo Guillaume Marmin

production le Théâtre du Grabuge
photo Emile Zeizig

 
du 13 au 22 octobre à 20h30
sauf dimanche à 17h30
relâche lundi 18
tarif spectacle
durée : 1h

concert de Salah Gaoua
le 16 octobre à 21h45 (5 euros)

Rencontre avec l'équipe artistique le jeudi 14
octobre à l'issue de la représentation.

AUTOUR DU SPECTACLE

Si vous désirez plus d'information sur le concert de Salah Gaoua, cliquez ici.

Autour de la création, l’équipe artistique réalise des passerelles pour aller à la rencontre de ceux qui ne passent pas aisément les portes du théâtre.
Si vous désirez plus d'information sur les passerelles; cliquez ici.


Le cri d'Antigone
fait partie de la programmation thématique "Le courage au féminin". Retrouvez toutes les informations sur Le Groenland, seconde pièce programmée en cliquant ici.
 


Une rencontre croisée entre les deux spectacles se tiendra aux métallos le 17 octobre à 18h30. Des intervenantes enrichiront les paroles des deux metteuses en scène : Geneviève Fraisse (philosophe), Thérèse Clerc (présidente de la maison des femmes de Montreuil) et Nadine Jasmin (Maître de conférence de littérature française à l'Université de Strasbourg, fondatrice d'Eclats de voix, auteur de Exploitées ? Le travail invisible des femmes).