sortirducorps2

SORTIR DU CORPS



La Compagnie de l’Oiseau-Mouche à Roubaix est une troupe permanente qui compte vingt-trois comédiens professionnels, personnes en situation de handicap mental. Inclassable et singulier, le théâtre de la compagnie s’adresse avant tout à l’humain.

En 2008, Cédric Orain, jeune auteur et metteur en scène, mène des ateliers avec la compagnie. L’alchimie singulière et évidente entre la langue de Valère Novarina et les acteurs le décide à créer en 2011 Sortir du corps. à travers trois textes de l’écrivain, Lettre aux acteurs, L’Opérette Imaginaire et Pour Louis de Funès, les acteurs explorent la langue si physique de l’auteur. Insaisissable et agissant, le langage devient matière. Parce qu’au théâtre, j’écarquille les yeux pour voir la parole sortir du corps. Pour voir sortir tout ce qu’il y a d’invisible dans le corps, tout ce qui est sans nom, qui vient du fond du ventre et qui jaillit là-bas sous les pleins feux, écrit Cédric Orain. Après un long travail d’apprivoisement de la langue novarinienne – dense, foisonnante –, les corps des acteurs ont parlé d’eux-mêmes. Des fulgurances, une approche littéralement physique : Sortir du corps pose de manière urgente la question de l’acteur.

textes de Valère Novarina
extraits
de Lettre aux acteurs, Pour Louis de Funès (in Le Théâtre des paroles, Editions P.O.L, 1989) et L’Opérette imaginaire (Editions P.O.L, 1998)
mise en scène
Cédric Orain
un spectacle de la Compagnie de l’Oiseau-Mouche
avec
Lothar Bonin, François Daujon,
Florence Decourcelle, Clément Delliaux,
Valérie Szmigielski
scénographie et costumes
Karin Serres
lumière
Bertrand Couderc
son
Samuel Mazzotti
assistanat à la mise en scène
Julien Aillet
assistanat à la lumière
Germain Wasilewski
régie générale
Frédéric Notteau
photographies ©
Frédéric Iovino
production
Compagnie de l’Oiseau-Mouche

coproduction La rose des vents, Scène nationale Lille Métropole
avec le soutien
du Vivat, Scène conventionnée Danse et Théâtre d’Armentières, de L’Hippodrome, Scène nationale de Douai, du Phénix, Scène nationale de Valenciennes, du Théâtre Le Passage à Fécamp, de la Fondation de France et de l’Adami


25 janvier > 12 février
du mercredi au vendredi > 20h
samedi > 19h
dimanche > 16h
durée 1h15
tarif spectacle


AUTOUR DU SPECTACLE



A l’occasion de la semaine de la Langue française et de la Francophonie, la Maison des métallos décline l’idiome français dans ses plus singulières représentations. Autant de preuves d’une langue vivante, plus ou moins capable d’intégrer ses diversités.