bernardini

 

04-poele-tefal

 

moi-le-groupe

AU BOULOT ! ?

dans le cadre de (be)au boulot ! : un mois pour questionner le travail !

 

EXPOSITION
Imaginée par Patricia Perdrizet de l’association Un sourire de toi et j’quitte ma mère, une exposition collective d’artistes donne à voir des créations visuelles et sonores de plasticiens, photographes, vidéastes, dessinateurs qui questionnent le travail et interrogent sa représentation mentale ou réelle.
Alain Bernardini met en perspective les gestes, les images, les représentations physiques du travail et ses corollaires : la formation et… le repos.
Arnaud Théval interroge par l’image des groupes de lycéens dans des formations professionnalisantes sur leur double identité, leur relation à leur contexte de formation, leur relation à l’imaginaire de leur futur métier : l’œuvre prend ainsi corps dans des aller-retour entre les élèves, le contexte et la dimension toute politique des situations générées.
Le trublion Julien Prévieux expose ses fameuses Lettres de non motivation, d’une ironie grinçante face aux réalités de l’emploi.  Il a répondu à plus de mille annonces pour expliquer pourquoi il ne souhaitait pas être embauché... et a reçu
un certain nombre de réponses des plus sérieuses.
Le photographe Serge Lhermitte imagine une mise en abyme ludique du lieu de travail et de l’espace personnel qui fait s’entrechoquer ces deux mondes généralement bien séparés.
Le collectif La Forge interroge à la fois la mémoire (vivante) du travail passé et la question de son devenir.
Jean-Luc Moulène expose les photographies d’« objets de grêve » fabriqués par des ouvriers à l’occasion de conflits du travail.
Istvan Balogh offre une vision de l’entreprise comme le lieu dans lequel affleurent les grands principes existentiels.
La peintre Françoise Petrovitch expose des pages tirées de son livre J’ai travaillé mon comptant, qui rassemble des témoignages de cent personnes âgées sur leur vie au travail et des dessins de l’artiste inspirés de ces mémoires.
Si pour les artistes cités, la question du travail est au centre même de leur œuvre, d’autres s’y sont confrontés ponctuellement.  L’ensemble de l’exposition donne ainsi
un panorama d’approches aussi diverses que passionnantes.

 

avec les œuvres de Istvan Balogh, Alain Bernardini, Baptiste Cozzupoli, Vincent Croguennec, le collectif La Forge, Jean Lecointre, Serge Lhermitte, Jean-Luc Moulène, Cécile Paris, Vincent Perrottet, Françoise Pétrovitch, David Poullard et Guillaume Rannou, Julien Prévieux, Tere Recarens, Arnaud Théval
coproduction
Un sourire de toi et j’quitte
ma mère, Maison des métallos
avec le soutien du
ministère de la Culture et
de la Communication et du Conseil régional d’Île-de-France
prêt des œuvres de Jean-Luc Moulène
avec
le concours du Département de la Seine-
Saint-Denis

 


22 mars > 22 avril
du mardi au samedi
de 14h à 20h
le dimanche de 14h à 19h
nocturne les jeudi 19 et vendredi 20 avril > 23h
entrée libre

 

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

 

RENCONTREZ LES ARTISTES

Nous vous invitons à dialoguer avec quatre artistes exposés.

rencontres animées par Patricia Perdrizet, commissaire de l’exposition

entrée libre
durée 1h30


Arnaud Théval
mardi 3 avril > 18h30

Serge Lhermitte
samedi 7 avril > 16h

le collectif La Forge
samedi 14 avril > 16h

Alain Bernardini
samedi 21 avril > 16h


++++++++++++++++++++++++++++++++++++

 

VISITES GUIDÉES
Les samedis avant les rencontres avec les artistes, nous vous proposons des visites guidées avec Patricia Perdrizet, commissaire de l’expo, et des spécialistes de l’art contemporain.

les samedis 7, 14 et 21 avril > 14h30
durée 1h
entrée libre, réservation conseillée


++++++++++++++++++++++++++++++++++++

 

Autour du temps fort

 

voir le blog de Au boulot ! ?