biennale200

Deux artistes contemporains nous présentent des revenants dans un devenir
proliférant et violent.

BIENNALE DE BELLEVILLE

Caetano Dias / Zhenchen Liu


La première édition de la Biennale de Belleville trouve naturellement sa place à la Maison des métallos.

Pour cette première collaboration entre ce nouvel événement d’art contemporain et la Maison des métallos, une passerelle est créée avec la Nuit Blanche. Dans un même élan, les visiteurs pourront découvrir des propositions émanant des deux événements.


Le cœur du projet de la Biennale a pour objectif d’intégrer la très dense histoire sociale ainsi que la singularité géographique de Belleville.

Imaginée avec un collectif de curateurs et de critiques d’art vivant dans le quartier, elle repose sur un principe de mixité des lieux (publics et privés) et de variété des interventions.

Des lieux qui ne sont pas habituellement dédiés à l’art accueilleront le temps de cette manifestation des projets d’artistes.

La Biennale de Belleville, pour sa première édition, possédera une dimension fortement déambulatoire : certains projets traverseront littéralement le quartier.

 

La Maison des métallos accueille à cette occasion deux artistes contemporains : le Brésilien Caetano Dias et le Chinois Zhenchen Liu.

 

Les deux artistes contemporains nous présentent des «revenants» de villes immergées dans un devenir proliférant et violent, dans lesquelles les traces du passé apparaissent comme autant d’aspérités et de cicatrices sur les utopies urbanistiques contemporaines.

Caetano Dias 1978 Cidade Submersa

Caetano Dias né en 1959, vit et travaille à Salvador de Bahia, Brésil.

Son œuvre se caractérise par l’utilisation de différents médiums (sculpture, peinture, photographie, performance). L’ancrage de son travail se trouve dans l’identité multiculturelle de sa ville Salvador. A travers des scènes ordinaires quotidiennes, il nous donne à voir un contexte social et culturel.

1978 Cidade Submersa décrit la relation d’un homme avec la ville dont il est originaire, Remenso, engloutie en 1978 pour construire un barrage : les images documentaires se brouillent et se muent en visions aquatiques et fantastiques.

 

Zhenchen Liu Kaleïdoscope 

Zhenchen Liu, jeune artiste chinois vivant à Paris, a étudié à l’Ecole Nationale Supérieure de la Villa Arson et au Fresnoy. Son travail pointe du doigt l’urbanisation, la modernisation, et le développement de la Chine actuelle, représentatifs de notre monde urbain et global.

Son kaléidoscope réfléchit à l’infini de « belles images » de la Chine contemporaine : feux d’artifices, Bouddhas joviaux, portraits souriants de Mao... Mais cette douceur n’est qu’un leurre : ces motifs sont tirés des papiers peints des maisons détruites dans les quartiers anciens de Shanghaï où sont expulsés chaque année des milliers d’habitants.


2 > 3 octobre 
de 19h à 7h

entrée libre

Si vous désirez plus d'informations sur la Nuit Blanche, cliquez ici.